"la commune de Rognac a sollicité la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les mouvements de terrain causés par les intempéries des 23 novembre et 1er décembre 2019. 

 
 
L'état de catastrophe naturelle est reconnu par l’État, par arrêté interministériel pris sur le fondement d'expertise. 
 
En l'espèce, la commune a été informée par l’État que les travaux d'expertise géotechnique menés par la CEREMA, suspendus pendant l'état d'urgence sanitaire, reprendront durant le second semestre 2020. 
 
Les administrés seront informés, le cas échéant, de la publication de l'arrêté reconnaissant l'état de catastrophe naturelle".